Gestion de son potentiel

Votre énergie n’a pas de prix

C’est votre capital le plus précieux !

Introduction

Personne n’est au top 7/7 jours

Je ne suis pas de bonne humeur tous les jours !

Cela ne vous intéresse pas et je suis bien d’accord, sauf que je veux vous démontrer que même de « mauvaise humeur » parce que je suis parfois en baisse d’énergie comme tout le monde – faire quelque chose de bon pour soi, se gère.

Voici pourquoi et comment…

L’Objectif : se rapprocher de l’optimum

 

L’Optimum c’est quand vous êtes au mieux de votre forme, de votre confiance en vous et de votre joie.

Ce n’est pas un mirage : nous parvenons à atteindre cet optimum plusieurs fois dans notre vie et parfois sur des longues périodes mais cela ne dure jamais éternellement.

Nous devons donc tendre au maximum vers cette recherche d’optimum plutôt que vers l’idée de bonheur qui a contrario est très fugace.

Ceci signifie donc que la recherche d’optimum versus la recherche de bonheur, demande des efforts, de la concentration et de l’implication personnelle à plusieurs niveaux.

Cependant dans cette quête au quotidien, nous ne pouvons pas y laisser toute notre énergie.

Nous savons que nous gérons correctement cette énergie lorsque chaque matin en se levant, nous nous sentons porté par l’envie, le désir et une forme de joie intérieure à fournir les efforts qui nous sont nécessaires pour nous rapprocher de cet état d’optimum. Autrement il y a un problème.

Ce problème peut prendre différentes formes : épuisement, profonde lassitude, manque d’optimisme, mauvaise humeur, tristesse, peur de l’avenir, états renfrognés, éloignement des regards, inquiétudes irrationnelles…

Là, vos émotions vous envoient des alertes : vous êtes en perte d’énergie.

Avoir de l’énergie c’est au contraire : avoir confiance que chaque expérience a son intérêt dans votre cheminement ; c’est préserver une certaine confiance en vous en dépit des incertitudes ; c’est s’ouvrir à l’inconnu en respirant la vie et en s’amusant de ce qui vient.

Si vous n’en êtes plus là : il faut réagir !

Votre énergie a alors besoin de toute votre attention.

 

Débloquez votre potentiel en faisant face

 

Généralement ce qui entrave notre recherche d’optimum (auquel nous tendons tous et auquel nous avons tous le droit sans exception !), ce sont deux choses : 

1)     Des activités ou des personnes qui nuisent à notre humeur et à notre équilibre 

2)     Des activités ou des relations qui ne nous aident pas à nous sentir en progression ou en confiance. 

Dans tous les cas cela demande de faire face à plusieurs vérités, parmi lesquelles j’en citerais trois principales.

#1. Toute activité est difficile et tout le monde a parfois envie d’abandonner

Il n’existe pas d’action, de remise en question, de réalisation qui soient simples à faire ou à réaliser. La vie et la recherche d’optimum s’inscrivent obligatoirement dans l’effort et dans notre capacité à accepter une forme de frustration pour obtenir autre chose que ce que nous pouvons obtenir facilement.

Chercher le bonheur à tout prix et le confort sont les deux impasses qui conduisent au renoncement de soi. La société de consommation repose sur l’illusion de ces deux promesses « bonheur » et « confort » : prenez le temps de penser où est-ce que cela vous conduit ?

Que faire ?

=> Se concentrer sur les 20% d’activités qui vous apportent le plus de résultats par rapport à votre recherche d’optimum. 

=> Scruter toutes vos relations, vos affaires en cours, votre santé, vos finances et concentrez-vous sur ce qui peut les améliorer. 

=> Reposez-vous les mêmes questions régulièrement et réévaluez continuellement vos besoins et vos priorités.

#2. La plupart de ceux qui nous entourent, sont pris par leurs propres luttes : ils ne s’intéressent pas aux vôtres

Nous ne pouvons pas changer les autres ou les situations. Nous pouvons simplement être responsables de nos émotions. 

Nos émotions sont une mine d’or pour gérer notre énergie et nos humeurs. Dommage que nous les négligions si souvent ! 

Ne fuyez pas votre tristesse, vos angoisses, vos regrets, vos peurs irrationnelles. Au contraire affrontez-les dans le sens : écoutez votre petite voix intérieure qui a des choses à dire.

Que faire ?

=> Il y a différentes techniques de développement personnel pour se mettre à l’écoute de soi : cherchez la vôtre et soyez plus attentif aux différents personnages qui luttent en vous pour exister, s’exprimer, être visibles socialement ou tout simplement exister en créant, en innovant, en ayant une place dans votre existence. 

Vous ne voulez pas vivre la vie des autres ? Celle des « gurus », des femmes et des hommes « d’opinion » ou de ceux qui occupent le devant de la scène dans votre secteur ou votre environnement ? Alors donnez une place à vos différents auditoires intérieurs pour faire taire l’opinion publique.

#3. Le confort ramollit : il faut savoir se faire un peu violence

On ne progresse jamais dans sa zone de confort. L’inconfort d’une situation nous fait avancer bien plus vite que l’inverse. Il ne s’agit pas pour autant de se mettre au pied de la falaise et de n’avoir plus d’autres choix que de sauter. Cependant faire tous les jours des choses que l’on ne sait pas faire, pour progresser et apprendre, renouvèle indéniablement nos neurones et notre volonté.

Que faire ?

=> Pour trouver son optimum, il ne faut pas rechercher en tout premier lieu à plaire, à satisfaire, à séduire ou à rester dans le rang.

Toutes les tâches majeures de notre existence vont rencontrer des difficultés, des écueils, des lenteurs interminables, des déceptions et des obstacles à surmonter.

Nous devons nous y préparer dès lors que nous prenons une décision. On perd de l’énergie précieuse à penser que les Dieux seront toujours avec nous (l’inverse est vrai aussi !).

La lutte fait partie du chemin parce que, dès lors que l’on veut progresser, il est nécessaire en tout premier lieu d’accueillir une nouvelle conception de soi et du monde qui nous entoure.

Nous ne sommes jamais prêts à 100% pour cela. C’est tout l’enjeu de la gestion du changement dans notre vie.

Le plus important est donc de se concentrer sur le plaisir et la signification de notre travail.

Une des clés de notre recherche d’optimum réside aussi dans l’altruisme. Dès lors que l’on a envie de transmettre, de faire progresser les autres, de donner de son savoir, de son énergie, de son expérience… ou tout simplement un don de soi en général, on trouve une motivation puissante et inaltérable.

votre guide offert
Télécharger maintenant

Comment s’organiser ?

 

Le temps passe vite. En revanche ‘développer nos potentiels’ prend du temps.

Faire face à ces vérités est en réalité d’un grand réconfort au quotidien pour gérer et préserver votre énergie et tendre vers son optimum le plus souvent possible.

Cela éloigne les regrets, les mauvaises raisons de se limiter soi-même, de réitérer des erreurs stupides ou encore d’entretenir un stress sans fin.

Au contraire vous trouverez la force de faire évoluer vos potentiels intérieurs, d’apprendre sans cesse et plus vite ou encore de maximiser chaque jour qui passe.