COMMUNIQUER AUJOURD'HUI

Une histoire vaut cent discours !

Auteure Isabelle CHAM Entrepreneure Business Mentor & Coach

L’Art de se présenter, de faire passer ses messages, d’inspirer et de toucher ses interlocuteurs, sont aussi indispensables que difficiles à maîtriser. Et si l’art des contes fournissait des clés pour intégrer toutes ces notions à la fois plus rapidement ? Mon invitée Corinne Reboud pratique le conte pour adultes depuis des années. Corinne est à l’origine comédienne mais lorsqu’elle découvre un jour l’impact du conte sur des adultes en difficulté, elle appréhende par la même occasion toute la puissance narrative de cet exercice et ses portées infinies sur le comportement humain. Je lui ai donc demandé en quoi les techniques du conte pouvaient aussi servir à des entrepreneurs. Corinne s’intéresse en premier lieu au conte initiatique et particulièrement à l’Haïku, cette forme poétique très codée que pratiquent les japonais. Dans ces typologies de conte, Corinne y trouve à la fois une richesse qui parle au cœur de chacun selon ses besoins mais aussi cette possibilité de faire bouger des petites choses en chacun, tranquillement. Pour progresser tout en laissant les choses s’opérer en soi, l’art du conte peut aider à se ressourcer et à travailler indirectement son identité professionnelle. Il peut également l’aider à prendre conscience des ressorts de communication qui impactent davantage ses interlocuteurs ou son audience.

Le côté atemporel des contes

est un vecteur clé universel pour progresser.
Traditionnellement les contes, les mythes et les légendes véhiculent des motifs universels. Le conte plus particulièrement ne cherche pas à être moralisateur mais plutôt à aider petits et grands à cheminer; C’est un “outil” privilégié pour lever nombre de blocages et de peurs. Depuis quelques années, le conte est en vogue, notamment comme support de développement personnel. Mais son évolution ne s’arrête pas là. Le jeu et l’image sont devenus incontournables dans nos sociétés modernes mais le succès des neurosciences vient renforcer l’idée que notre cerveau a besoin d’histoire pour apprendre. Tout en gardant sa particularité d’être non contextualisé pour laisser libre cours à chacun de s’imprégner du message, le conte est aussi utilisé de nos jours pour nous aider à prendre du recul ou pour mobiliser les autres.

Le conte enferme une sagesse universelle qui nous permet de réanimer sans cesse notre quête de sens et notre volonté de mettre nos désirs au dessus de nos forces apparentes.

Le pouvoir de la “racontée”

Le pouvoir de la “racontée” permet surtout de dépasser l’idée que chaque question appelle une réponse immédiate et concrète. Elle permet de laisser l’esprit faire appel à l’intuition, l’imaginaire et l’émotion, sans que le travail intérieur soit pénible. La réflexe est vite pris face au stress et face à la peur de l’échec de réagir, voire de sur-réagir. Pourtant toutes les questions n’appellent pas une réponse immédiate, concrète et suivie d’actions. C’est même le contraire qui risque alors de se produire, à savoir que plus on pense qu’il faut agir, plus le doute s’empare alors de nous. Le conte peut aider à résoudre l’équation en aidant l’entrepreneur à comprendre que ses doutes enferment en définitive une réponse précieuse sur sa quête personnelle et peut alors l’aider à retrouver le chemin de la vérité de son désir. Les contes ont l’avantage de fournir une sagesse universelle qui permet de puiser à cette source pour relever tous les défis. Tous les contes commencent généralement mal et le héros doit relever un défi qui est au dessus de ses moyens. Mais le conte nous rappelle aussi tout au long du récit, que notre désir semble toujours en apparence au dessus de nos forces. L’enjeu du conte est donc de savoir comment le héros va réussir sa percée décisive, en dépassant ses peurs, ses doutes et les obstacles extérieurs qui ne manquent jamais de se présenter. Pourquoi le conte fonctionne toujours ? Parce qu’il nous rappelle à partir de vérités universelles, que nous avons le pouvoir de donner un sens à notre vie. Renoncer à notre désir c’est se priver de sens, en rejoignant la multitude et en se privant d’une forme de liberté.

Ajoutez votre voix à cet article

Ci-dessous vous pouvez poster un commentaire. En partageant nos expériences, nous pouvons nous aider et nous soutenir. Donnez votre avis en toute simplicité, en rédigeant votre commentaire de manière lisible pour chacun et en restant bienveillant pour tous les autres commentaires. Merci de tout cœur de vos interventions !
0 Shares
Share
Share
Tweet