Vous avez trop tendance à vivre dans l’urgence ?

Prenez le temps de lire cet article !

L’instinct de l’urgence nous conduit, face à un danger qu’on perçoit comme imminent, à vouloir agir immédiatement. En tant qu’humain, il nous a été fort utile dans un passé lointain pour échapper au lion caché dans les hautes herbes. Nos ancêtres lointains n’avaient pas notre niveau d’informations et de données, aujourd’hui disponibles. Aujourd’hui nous avons rarement l’excuse de ne pas prendre le temps de l’analyse ou de la réflexion, surtout lorsqu’il s’agit de notre vie et de nos projets. Sauf à faire face à une catastrophe, une attaque, un conflit grave, une pandémie, un accident ou une agression, nous avons éliminé la plupart des dangers immédiats. Les problèmes auxquels nous devons faire face aujourd’hui, sont généralement beaucoup plus complexes et souvent plus abstraits. L’instinct de l’urgence nous désœuvre et nous empêche de comprendre le monde qui évolue. Il nous stresse, bloque notre pensée analytique, nous incite à nous faire une opinion trop rapidement et nous encourage à prendre des mesures drastiques auxquelles nous n’avons pas eu le temps de réfléchir.

vivre dans l'urgence

Comment se prémunir de l’instinct d’urgence ?

C’est un des pires instincts, qui nous fait perdre de vu les faits et la raison et engendre chez nous une vision du monde dramatique. Pour s’en prémunir :

  • Se rappeler que l’avenir contient toujours un certain degré d’incertitude. Même face à la production de chiffres qui montrent l’évidence apparente de l’évolution d’une situation, les choses peuvent toujours évoluer d’une façon surprenante, en positif comme en négatif ;
  • Se souvenir que très peu de situations sont réellement urgentes aujourd’hui. Rester rationnel !
  • Lorsque l’urgence s’invite dans notre quotidien, commencer par prendre 3 grandes respirations profondes puis souffler fort comme si nous repoussions les instincts qui se mettent en place au fond de nous. Si c’est possible de vous isoler, vous pouvez aussi souffler très fort et bruyamment, la bouche ouvert, en prononçant la lettre Aaaaaaaa! Puis fermer les yeux et changer de perspective, si possible en regardant loin par la fenêtre ou par delà l’horizon ;
  • Demandez plus de temps et plus d’informations. C’est rarement maintenant ou jamais et « ou bien / ou bien » ;
  • Ne réagissez qu’à partir de données pertinentes et fiables et jamais à partir de scénarii le meilleur ou le pire. Vérifiez si le pire de ces scénarii s’est déjà produit par le passé et décidez en fonction de ce qui a bien fonctionner pour s’en sortir.

En tant qu’entrepreneure, c’est une des choses sur laquelle j’ai dû lutter un moment. L’urgence semble être partout, tout le temps dans l’entrepreneuriat et particulièrement dans les activités de crise que je suivais pour mes clients, qui me semblaient parfois, prendre des proportions irrationnelles. J’ai vite appris que l’urgence crée pire que l’urgence. Elle engendre dans le moins pire des cas, des décisions absurdes mais dans le pire des cas, des décisions que l’on regrette longtemps. Prendre le temps de la mise en perspective, est une force.

 

Vous voulez améliorer votre situation professionnelle ou personnelle ?

A savoir

1. L’urgence joue sur notre perception des risques immédiats mais pas  ceux sur le très long terme. Face aux risques futurs, nous sommes assez insouciants, d’où le fait par exemple, que beaucoup de personnes épargnent insuffisamment ou ne constituent pas de retraite.

2. Pour nous faire prendre conscience d’un problème futur et nous faire passer à l’action maintenant, les militants, politiques ou décideurs nous font souvent croire que l’urgence est là. Cette méthode nous fait agir mais génère aussi du stress et de très mauvaises décisions.

3. Jouer sur l’urgence mine la crédibilité et la confiance que nous accordons à une cause (réf. le conte du Pierre et le loup). Mieux vaut la pratiquer à petite dose pour développer son influence ou son leadership, même si les résultats semblent plus longs à obtenir. Ils seront plus durables !

instinct de l'urgence

01/  Procédez pas à pas

Surtout pas sous le coup de l’urgence. Réviser vos projets et vos perspectives de vie, tous les 5 ans, est un minimum pour ne pas se laisser happer par l’instinct de l’urgence. Avec plusieurs scénarii de vie, on trouve toujours une solution créative pour faire face à un imprévu.

02/ Anticipez

Tout en gardant à l’esprit que l’avenir est incertain et peut se produire de plusieurs façons inattendues – en positif comme en négatif.

03/ Testez et évaluez les besoins de changement ou d’ajustement de vos projets

C’est peut-être moins spectaculaire que de prendre des décisions qui éblouissent votre environnement mais c’est généralement beaucoup plus efficace dans la durée ;

04/ Quand c’est urgent, c’est qu’il est urgent d’avoir plus d’informations.

Quand vous avez toute l’information nécessaire, vous posez les bonnes actions sans nécessité d’urgence. Apprendre à lever les problèmes, c’est trouver des solutions innovantes, pour son équipe, soi, son développement professionnel… 👇

programme leaders