#COURAGE #CONFIANCEENSOI #MENTALFORT

Arrêter d’être victime de nos pensées négatives

Avoir des pensées négatives n’est ni bien ni mal. Souvenez-vous cependant qu’une pensée négative ou positives d’ailleurs, n’est jamais la réalité. C’est une production de votre cerveau, en lien avec une ou des émotions et rien d’autre. Les pensées négatives obstruent la réalité qui est toujours beaucoup riche que ce que reflètent nos humeurs. Qu’elles soient positives ou négatives, vos pensées ne sont pas vous. Elles sont la production d’une partie inconsciente de votre cerveau et c’est le fait qu’elles soient « inconscientes », qui crée de la souffrance dans le cas d’une pensée négative. Vous pouvez enlever la souffrance et les peurs de vos pensées négatives, dès lors que vous comprenez qu’elles ne sont qu’une demande intérieure. Ne vous identifiez pas à vos pensées positives ou négatives et surtout, quand des pensées négatives apparaissent demandez-vous où est votre véritable besoin. Recadrez alors votre besoin correctement. Votre attitude face à la vie changera quasi immédiatement. Tant que vous entretenez des pensées négatives sur vous-mêmes, vous vous coupez de la joie et du bien-être, qui sont indispensables à votre cerveau pour apprendre et s’ouvrir à l’inconnu. Pourtant notre cerveau adore apprendre !

Cela prend toujours du temps pour modifier une mauvaise habitude, une croyance dysfonctionnelle ou une pensée négative. En fait ce qui  prend du temps c’est plutôt de désapprendre que de réapprendre à reprogrammer nos habitudes ou nos pensées. Il faut s’en souvenir, dès lors que l’on se met en route pour changer. Le chemin ne sera pas en ligne droite et nous revenons fréquemment en arrière, comme si nos mauvaises pensées ou habitudes nous rassuraient au fond sur notre identité, même si c’est contre-productif sur le long terme. Pourtant le changement peur se produire rapidement si l’on s’exerce aux points suivants, avec engagement et énergie :

01 / Fixez-vous un but et prenez les commandes de votre avenir

Plutôt que d’avancer dans l’existence à partir de choix dictés par les autres ou de non-choix (choix par défaut),  définissez plus clairement où vous souhaitez vous rendre dans l’existence. Cela fonctionne si vous être aligné avec vos convictions ; pas si vous suivez un mode de vie ou les convictions d’autres personnes. Vous savez mieux que quiconque ce qui vous convient profondément et où vous trouvez votre étincelle personnelle. Vous voulez plus d’indépendance, de meilleures relations avec les autres, réaliser un projet personnel, mettre plus d’aventure dans votre vie… C’est vous qui savez ! Décidez en premier lieu de là où vous souhaitez vous rendre : cela occupera d’avantage vos pensées en termes de recherche de solutions ou de voies de progrès, qu’en pensées négatives stériles. Au lieu d’évoquer le stress, l’ennui, le désenchantement, le désengagement, prenez vos responsabilités en définissant votre but et votre point de départ.

02/ Notre corps entend les appels de notre mental

Lorsque j’ai commencé à créer ce blog, je n’étais pas très convaincue de savoir-faire ou d’y arriver. Je lisais beaucoup d’autre blogs pour m’inspirer et je me disais : « tout est déjà dit, que vais-je écrire de différent ? ». J’avais le sentiment d’arriver après la bataille, d’être distancée et d’avoir raté le virage. Avec de telles pensées négatives, inutile de dire qu’en me mettant chaque matin devant mon écran, mon cerveau décrochait automatiquement. Grâce à ma volonté je parvenais au mieux au bout d’une heure à avoir rédigé un paragraphe mais la matinée avait déjà sonnée et … j’étais au point mort. C’est exactement ce qui se produit lorsque l’on aborde un projet avec une série de pensées aussi négatives sur nous-même. Notre corps réagit tel que nous lui demandons de réagir. En l’occurrence, dans l’exemple ici, mon corps via mon cerveau, répondait exactement à ma demande, qui était de croire qu’il n’y avait pas de place pour moi sur la toile pour développer mes idées et mes convictions. Il me répondait par « tu ne veux pas d’idées ! Je ne te donne pas d’idées ! ». Pour modifier mon état d’esprit, j’ai commencé par me dire qu’en partant des meilleurs auteurs que je suivais, je pouvais trouver des angles qui n’étaient pas traités et enrichir leurs propos. Je me suis vue dans la continuité de leur travail et non en compétition ou en opposition avec eux. Le sur lendemain de cette prise de conscience, j’écrivais mon premier article : il représente aujourd’hui 65% du trafic de mon site…

03/ Reprogrammez vos limites

Nous sommes tous victimes de limites conditionnées par notre éducation et notre enfance. Pour grandir et évoluer dans un groupe, nous avons été obligés d’encoder des croyances familiales ou de notre environnement pour faire partis du groupe, être aimés, encouragés, acceptés. Cependant nous ne sommes pas ces croyances pour autant, surtout lorsqu’elles nous limitent pour progresser. Nous découvrons souvent ses croyances limitantes lorsque notre subconscient se manifeste. Cependant nous pouvons tenter de prendre conscience de ce qui nous limite, lorsque nous désirons réaliser quelque chose ou avoir les qualités d’une personne que nous admirons. Dès lors que nous nous disons : j’aimerais être… ou j’aimerais un jour réalisé… ou j’admire cette personne parce que … mais je n’en ai pas les compétences ou les talents… nous devrions nous arrêter quelques minutes sur nous-mêmes et reprogrammer notre mental. Etre adulte au fond, c’est cesser de penser comme un enfant qui dépend de l’affection de ses parents. C’est penser que la première personne qui doit nous aimer, c’est nous-même et par conséquent nous devons entretenir avec nous-même des croyances qui ne limitent pas notre capacité de penser, d’agir et d’expérimenter ce que nous désirons.

Le design de vie que je pratique avec mes clients, sert à se reposer toutes ces questions, de manière non invasive et non culpabilisante. En agitant nos idées pour l’avenir, en les mettant en perspective avec nos désirs et en combinant plusieurs situations possibles, nous nous rendons compte tout seul que nous nous limitons inutilement ou de manière non consciente. Les barrières tombent d’elles-mêmes, surtout lorsque nous appliquons les méthodes suivantes : prototyper nos réussites futures et les tester…

Si vous voulez vivre l’expérience et donner à votre vie le mental qu’elle mérite pour réaliser les projets qui vous tiennent à cœur, je vous invite à venir voir les dates des prochaines sessions  de 🎇🎇🎇  Vivre une vie sur mesure©🎇🎇🎇

Contactez-moi

Sur mes réseaux sociaux

Suggérez moi un sujet

Vous avez un sujet qui vous intéresse ? Dites-m’en plus ici

A la Une