émotions et relations

#relations #bonheur #intelligenceémotionnelle

5 principes fondamentaux pour améliorer votre stabilité émotionnelle et vos relations

Vous pouvez laisser un commentaire sous l’article

Nos relations dépendent énormément de notre stabilité émotionnelle. Bien plus que nous le percevons souvent, sauf à être dans la pleine conscience en permanence, ce qui n’est presque jamais le cas. C’est une croyance commune que certaines personnes sont très émotionnelles par nature, quand d’autres ont un tempérament plus équilibré. Bien qu’il y ait probablement une réalité génétique, les émotions jouent pour tout le monde une part importante dans notre perception de notre environnement, de nos relations et des événements que nous vivons. Elles influencent notre état d’esprit et nos relations au quotidien. Les personnes qui se sentent le plus instables émotionnellement, ressentent de l’inquiétude en permanence. Elles peuvent être dépendantes de leurs idées réductrices d’elles-mêmes ou les premières victimes de ruminations. Faute de changer d’habitudes pour mieux gérer leurs émotions, ces dernières vont contribuer à détériorer durablement leurs relations et à les éloigner de leurs désirs. Voici les 5 habitudes que vous devez changer pour avoir des émotions stables et des relations épanouies qui vont vous aider à designer votre vie comme vous le désirez réellement. Ces mauvaises habitudes ont été souvent apprises dès la petite enfance et demandent un véritable effort pour évoluer durablement. Cela repose sur votre volonté autant que sur votre capacité à vous observer consciemment. Dans le cas contraire ces habitudes se renforcent sans cesse et cristallisent nos relations avec nous-même et avec les autres. Tout le monde peut apprendre à devenir plus stable émotionnellement et faire progresser sa communication avec les autres. La clé est d’identifier et d’éliminer ces habitudes mentales inutiles qui causent tant de souffrances émotionnelles excessives.

émotions et relations

01/ Cessez de croire tout ce que vous pensez

Nos pensées ne sont jamais la réalité. Il s’agit d’une projection de nos émotions qui nous amènent à percevoir le monde de manière personnelle. La réalité est toujours plus complexe et nous le savons tous. En tant qu’êtres humains, notre capacité à penser de manière rationnelle et créative est l’une de nos plus grandes forces. Sans elle, nous n’aurions pas les œuvres de Mozart, les formes démocratiques de gouvernement, les romans de Victor Hugo, ou un remède contre le COVID-19. Mais pour chaque idée intéressante, créative ou même géniale que notre esprit produit, il génère aussi des centaines, voire des milliers, de pensées irrationnelles. Nos pensées rationnelles ou irrationnelles ne sont ni bonnes ni mauvaises. Elles ne sont pas intrinsèquement vraies ou utiles. Supposer qu’elles le sont et vous engendrez automatiquement de la souffrance émotionnelle ou un manque de lucidité sur une situation, un contexte, sur vous-même ou sur vos relations. Combien de couples en font l’expérience après une dispute, se rendant compte que chacun est parti sur une lecture de la réalité totalement opposée. Lorsque vous prenez vos pensées pour la réalité, cela vous amène par exemple à prendre le jugement d’un collègue pour une vérité et à vous faire douter de vous-même ou de vos capacités. La conséquence est que vous augmentez votre frustration et peut être dans certains cas, vous allez avoir des réactions violentes, agressives ou en tous cas, défensives.

Ne croyez pas vos pensées, croyez à la relation qui vous aidera à cerner les motivations véritables de l’autre.

 

02/ Cessez de juger ce que vous ressentez

Nous ne pouvons pas contrôler les émotions des autres et nous pouvons encore moins contrôler les nôtres. Nous pouvons agir dès lors qu’une émotion nous traverse car nous sommes responsables de nos émotions, pas de celles des autres. Partant de là, une émotion doit être avant tout une indication dans notre esprit, pas une occasion de nous juger. La joie, la colère, l’anxiété, le mépris… peu importe ce que vous ressentez. Dites-vous que nous avons une chance formidable en tant qu’être humain de disposer d’un orgue géant d’émotions qui nous permet d’appréhender les situations de la vie avec beaucoup de subtilité et de profondeur. La bonne question à se poser est finalement : que faisons-nous de ces émotions pour qu’elles nous rendent plus aptes à nous rapprocher de nos désirs, qu’elles nous permettent de développer nos véritables potentiels et qu’elles nous aident à avoir des relations épanouies ? Je sais que vous le comprenez dans l’absolu mais essayez néanmoins de percevoir le nombre de fois où vous vous surprenez à vous juger pour une émotion qui vous dérange. La première personne qui devrait bénéficier de votre empathie c’est vous-même.  Vos relations avec les autres s’en trouveront renforcées.

Soyez curieux de vos émotions, pas dans le jugement.

 

03/ Arrêtez de chercher un sens dans tout

Chercher un sens dans tout, est plus souvent un mécanisme de défense qu’une force dans vos relations. C’est un mécanisme qui nous protège de l’anxiété que produit l’incertitude mais en contrepartie c’est un mécanisme qui crée l’illusion de la certitude. Cela ressemble plus à une béquille dont on a besoin en permanence, qu’à la réalité, notamment la réalité des relations. Les relations ne sont jamais certaines. Elles se travaillent en permanence. Rien n’est acquis, jamais. A chercher du sens dans tout, la réalité finit par nous rattraper et nous déstabiliser profondément. Il est crucial de construire une force émotionnelle pour tolérer l’incertitude pour ne pas souffrir de vos humeurs et de vos émotions. La dépression, l’anxiété ou encore la solitude, proviennent souvent de cette incapacité à tolérer l’incertitude. L’art d’être sage est l’art de savoir sur quoi lâcher prise.

Les personnes émotionnellement stables peuvent regarder l’avenir ou une relation sans craindre l’incertitude. Elles acceptent la situation comme elle se présente et évoluent en fonction de la réalité qu’elles affrontent.

émotions et relations

04/ Arrêtez d’être hyper contrôlant

Etre hyper contrôlant est un signe d’insécurité et une peur de l’impuissance. Tout comme le besoin de trouver un sens partout est un signe que vous avez peur de l’incertitude, avoir besoin de tout contrôler est un signe que vous avez peur de vous sentir impuissant. Le problème, c’est que nous sommes impuissants dans beaucoup de cas. C’est la vie qui est ainsi. Nous ne contrôlons pas les événements (n’en déplaise à la pensée magique). Nous ne contrôlons pas les émotions, pas plus que les pensées des autres. Nous sommes le produit de notre époque et de la pensée collective. Cela doit nous ramener à une certaine humilité en ce qui concerne par exemple nos opinions. Elles ne sont pas si indépendantes que nous le pensons même si nous nous exerçons (et il le faut !) à la pensée critique. Les personnes les plus influentes de ce monde, prennent souvent conscience à leur dépend, que leur influence restera toujours limitée. Etc. Toutes les personnes ou les professionnels qui accompagnent d’autres personnes à progresser, comme les médecins, les professeurs, les psychologues, les coaches ou la plupart des parents de ce monde, savent que l’on peut se sentir impuissant à aider d’autres personnes, même celles que nous aimons le plus. Parfois, nous ne pouvons tout simplement pas aider. Il faut laisser faire le temps et ne pas endosser des rôles inconsciemment de sauveurs, de critiques ou de victimes. Abaisser nos attentes à un niveau réaliste ne signifie pas que nous ne nous soucions pas de nos semblables. Cela signifie que nous sommes réalistes sur nos propres limites.

Une personne rationnelle peut trouver la paix en cultivant l’indifférence à des choses hors de son contrôle.

 

05/ Ne prenez pas de décision sous le coup de l’émotion mais en fonction de vos valeurs

Les personnes qui passent leur temps à fuir des sentiments douloureux n’ont généralement plus d’énergie pour les choses qui comptent le plus, c’est-à-dire en premier lieu leurs aspirations les plus élevées et les relations de confiance qui leur feraient le plus de bien. Nous cherchons tous à nous sentir bien mais prendre une décision en fonction de nos émotions présentes, sans faire entrer en ligne de compte nos valeurs, nous expose sur le long terme à un coût élevé. Demander à un ami de vous rassurer lorsque vous êtes inquiet, vous permet de vous sentir mieux sur le moment, c’est vrai.  Mais votre cerveau ressasse de son côté les mêmes ruminations et cela érode votre confiance en vous sur le long terme. Laisser s’exprimer une critique acerbe à un collègue ou un conjoint soulage sur le moment mais détruit aussi la confiance dans votre relation. La réalité est que nos émotions sont souvent en conflit avec nos valeurs. Si vous voulez vous sentir plus équilibré émotionnellement, vous devez apprendre à subordonner vos sentiments à vos valeurs. Et la meilleure façon de le faire est de bien reconnaître vos valeurs et de vous en rappeler constamment. Est-ce que vous aspirez à plus de confiance en vous ?  Votre valeur cardinale sera alors l’empathie. Dans ce cas mettez votre énergie à cela et non à critiquer votre collègue ou vos proches. Est-ce que vous voulez relever votre estime personnelle ou vous sentir confiant ? Votre valeur cardinale devrait être alors la joie par exemple. Dans ce cas ne vous servez pas sans cesse de vos relations pour vous soutenir ou vous plaindre. Prenez des décisions en fonction de vos valeurs et choisissez judicieusement entre le stimulus (provoqués par vos émotions) et la réponse souhaitée (liée à vos valeurs).

Devenir une personne plus stable émotionnellement et avec des relations harmonieuses, signifie que vous devez améliorer votre relation avec vos émotions et décider en fonction de vos valeurs.

La stabilité émotionnelle et les relations sont au coeur du programme 🎇Sens & Avenir©.  Découvrir les prochaines sessions qui vous attendent 🎇

 

Contactez-moi

Sur mes réseaux sociaux

Suggérez moi un sujet

Vous avez un sujet qui vous intéresse ? Dites-m’en plus ici

A la Une