Vos 5 priorités pour créer votre entreprise

Vos 5 priorités pour créer votre entreprise

Entreprendre

#Aventure #Entreprendre#Prospérer

Entreprendre : vos 5 prioritĂ©s si vous ĂŞtes candidat Ă  l’aventure

Si j’avais Ă  crĂ©er mon entreprise Ă  nouveau  aujourd’hui, voici les 5 prioritĂ©s que je m’appliquerais. Pourquoi ? Parce que je sais maintenant avec le recul, combien elles font gagner de temps pour l’avenir de votre boĂ®te et de l’énergie pour le fondateur que vous deviendrez. Certes l’expĂ©rience reste le meilleur enseignant et pour l’acquĂ©rir il faut passer Ă  l’action. Vous mènerez votre chemin. Vous adapterez peut ĂŞtre ces prioritĂ©s Ă  vos critères et votre environnement… Le but ici est de lever certaines angoisses et certaines peurs qui se dissiperont plus facilement si vous appliquez ne serait-ce qu’une prioritĂ© sur deux. On commence par la n°5 !

ENTREPRENDRE

Entreprendre priorité n°5

Faites des erreurs mais surtout agissez !

Si vous ĂŞtes du genre perfectionniste, marquez en gros devant vous  “la perfection n’est pas de ce monde !”. Agissez sans craindre de faire des erreurs. Vous en ferez, quoi qu’il arrive mais vous augmenterez rapidement votre courbe d’expĂ©rience. En dehors des erreurs Ă  Ă©viter comme de se payer dès les premiers mois, embaucher ou signer des partenariats trop vite, avoir toujours une trĂ©sorerie dĂ©ficitaire ou ne pas chercher activement ses clients, il n’y a pas d’erreur fatale.  Par contre, passer des mois Ă  faire un business plan alors que vous n’êtes mĂŞme pas sĂ»r d’avoir un seul client, n’a aucun sens ! Avoir un business plan initial, l’ajuster au fur et Ă  mesure de vos retours de marchĂ© et l’enrichir, a un vĂ©ritable intĂ©rĂŞt. Mais poser toute la journĂ©e des hypothèses sans chercher vos prospects est souvent une forme de procrastination.

A retenir

1) Arrêtez de vous laisser distraire au début (éteignez le téléphone, les médias sociaux et les notifications par courrier électronique) et prenez des décisions mesurables.

2) Si vous souhaitez mener des collaborations ou des partenariats pour vous sentir moins seul.e, soyez aussi précis.e que possible dans ce que vous attendez de la relation et du retour financier. Prévoyez même les clauses de sortie pour ne pas vous démobiliser en cas de séparation ou de rupture. Pas la peine de perdre 6 mois à vous en remettre. Cela fait partie des choses courantes du business.

3) L’ennemi n°1 : la boîte emails ! Traiter en toute priorité vos clients et vos prospects (même avant votre comptable ou votre banquier !). Faites attention à ne pas passer trop de temps sur votre boîte emails en pensant que vous construisez votre stratégie d’influence.

 

Entreprendre Priorité n°4

N’ignorez pas vos peurs et préservez vos résistances

L’entrepreneuriat est toujours un exercice qui nous confronte Ă  nous-mĂŞmes, Ă  nos peurs et Ă  nos rĂ©sistances personnelles. Nos peurs ne sont certes pas rationnelles dans 80% des cas mais elles nous indiquent que nous devons nous adapter Ă  une nouvelle situation et changer par rapport Ă  nos modes de pensĂ©e et de fonctionnement habituels. Cette transformation se fait progressivement (pendant environ 3 ans ans).

En attendant, cela prend de l’énergie et met notre résistance personnelle à rude épreuve, jusqu’à nous faire perdre notre lucidité, voire notre volonté infaillible. La meilleure stratégie est de ne pas ignorer ses peurs et d’en parler avec des personnes de confiance ou un mentor. Cela permet de relativiser et de retrouver une certaine sérénité. Si votre entourage ne vous épaule pas suffisamment (ce qui est le cas dans 80% des cas, sachez-le !), prenez plus de temps pour vous et votre projet.

A retenir : le plus important est de s’accepter tel que l’on est. Le début de l’entrepreneuriat nous confronte toujours durement à nos schémas de pensée et à nos limites (même quand tout fonctionne !). Il faut juste admettre qu’en dépit des défis que nous nous sommes créés, nous ne sommes que des Hommes et des Femmes et qu’il nous faut toujours plus de temps pour évoluer intérieurement qu’extérieurement.

ENTREPRENDRE

Entreprendre Priorité n°3

Vous donnez deux fois plus de temps !

Agissez mais en dépit de tout ce que vous lisez, entendez, croyez sur vous-même, soyez de véritables comptables du temps et doublez, voire triplez la période nécessaire à la mise en œuvre de tous vos projets.

Calculez deux fois plus de temps durant lequel vous ne vous payerez pas ; durant lequel vous prendrez le temps d’ébaucher le plan d’évolution d’un nouveau collaborateur avant d’embaucher ; ou durant lequel vous investirez dans votre outil de travail, de production ou de commercialisation (ou les trois)…

A retenir

Vous avez des talents et des compétences mais votre trajectoire de succès prendra autant de temps que pour les autres. La vie a parfois d’autres projets pour vous : soyez toujours en mesure de pouvoir vous adapter.

Le manque d’argent est fréquemment un obstacle dans l’entrepreneuriat (ne vous effrayez pas : vous pouvez en gagner beaucoup et vivre de cela mais je veux juste dire : pas assez néanmoins pour réaliser certains investissements…). A vous de comprendre que cela fait partie du voyage initiatique et que vous devez encore une fois compter avec le temps et des astuces…

De même il est plus fréquent que vous ne le pensez de s’assurer au début différentes sources de revenus, pour garder une santé mentale quant à l’argent (quand j’entends sources de revenus, je ne pense pas au chômage ! Je pense réellement à une source avec de vrais clients mais sur une activité qui n’est pas nécessairement dans votre cœur de produit ou de service, en cours de développement).

 

Entreprendre Priorité n°2

La trésorerie

L’ère est à la création d’entreprise et la première chose que l’on vous dit partout c’est de vous focaliser sur votre positionnement, votre réseau, votre business plan ou la recherche de fonds. L’une de vos priorités fondamentale c’est d’avoir une trésorerie suffisante pour asseoir l’avenir de votre business, de vos décisions et votre stabilité financière.

Si vous êtes encore salarié, prenez votre mal en patience et cherchez vos premiers clients, produisez et faites un minimum de trésorerie avant de prendre votre envol. N’écoutez rien d’autre, sous peine de vous retrouver en déséquilibre prolongé (donc en stress permanent). Ce n’est pas le but du jeu !

A retenir

Vous passerez 20% de votre temps à exercer réellement votre vocation et 80% à gérer votre entreprise (commercialisation, administration, ventes, stratégies, communication et administration). C’est le prix pour réaliser des choses auxquelles vous croyez réellement.

entreprendre

Entreprendre Priorité n°1

Apprenez quel est votre profil commercial

Si vous ne deviez retenir qu’une seule chose de cet article, c’est cela ! Avant même de vous lancer, apprenez et conditionnez-vous à devenir le premier commercial de votre société et à le rester ! La plupart du temps on crée pour réaliser un projet personnel, échapper à une situation routinière, donner de l’élan à sa carrière… et on commence à se dire « je ne sais pas faire ceci ou cela, je vais sous-traiter ! ». Aujourd’hui, vous pouvez créer une société en ligne pour asseoir un premier chiffre d’affaires et tester votre marché. Donc concentrez-vous sur la priorité n°2 pour asseoir votre liberté et vote sécurité financière.

Par contre, si vous avez une idĂ©e d’entreprise, commencez par vous conditionner Ă  devenir un commercial, en cherchant notamment ce qui vous met le plus en valeur. Il n’est pas nĂ©cessaire pour cela de faire du porte Ă  porte aujourd’hui : Dieux merci ! Cette technique est rĂ©volue, voire contre-productive. Mais il est en revanche nĂ©cessaire de trouver le meilleur moyen de promouvoir votre produit ou votre service, notamment en apprenant Ă  valoriser votre crĂ©dibilitĂ© sociale (Profil Linkedin, recommandations, Ă©vĂ©nements/confĂ©rences, presse…) et votre marque.

A retenir

Aujourd’hui vous trouvez toute sorte de tutos en ligne pour vous aider à approcher un marché, créer votre positionnement, avoir une stratégie marketing en ligne… Cherchez ce qui vous convient, y compris ici à l’académie Spark Life Success. Mais envisagez avant tout votre rôle d’entrepreneur comme celui de premier vendeur de votre société et de premier influenceur.

Plus de ressources sur l’entrepreneuriat  ?

= > Mes articles dans la presse

= > Un ouvrage en ligne «Entreprendre : se lancer, communiquer, dĂ©velopper : Tout ce que j’aurais aimĂ© savoir au dĂ©marrage, si j’avais eu un mentor Ă  mes cĂ´tĂ©s ! »

= > un parcours dĂ©diĂ© aux solo-entrepreneurs, freelances et candidats Ă  l’entrepreneuriat

Evidemment vous pouvez aussi posez votre questions ci-dessous ou laisser un commentaire.

Contactez-moi

Sur mes réseaux sociaux

Suggérez moi un sujet

Vous avez un sujet qui vous intĂ©resse ? Dites-m’en plus ici

A la Une

8 attitudes clĂ©s pour ĂŞtre crĂ©atif et s’adapter

8 attitudes clĂ©s pour ĂŞtre crĂ©atif et s’adapter

être créatif

#Créativité #Prospérer #sparklifesuccesschannel

8 Attitudes pour être créatif et s’adapter rapidement

Si nous pouvions zoomer notre vie ou celle des personnes que nous connaissons bien, nous nous rendrions compte que nous pouvons réussir presque tout ce que nous avons à l’esprit, en peu de temps. Mais comme une grande majorité de personnes, nous nous limitons avec divers freins que nous nous fixons tout seuls. Cela s’exprime souvent par « je n’ai pas assez de temps pour accomplir ceci… » ou par « Je ne suis pas doué pour cela… » ou encore « J’ai plus à perdre qu’à gagner à essayer de … ». Nous le sentons pourtant : la vrai raison est ailleurs ! Manque de confiance, peur l’humiliation en cas d’échec, incertitude face à l’avenir… Alors dans cet article, je vous propose de commenter 8 attitudes que vous pouvez cultiver pour accomplir sans délais ce que vous désirez réellement et arrêter de douter de vous ou de procrastiner.

rester créatif

01/ ArrĂŞter de vous fixer des ambitions absurdes

Ce que j’entends par là, c’est d’abord de se fixer des objectifs qui ne sont pas véritablement les vôtres. Vous savez : ce fameux chant de l’environnement qui depuis votre enfance sait mieux que vous ce que doit être votre avenir et votre bonheur. Vous n’êtes pas ici sur terre pour faire plaisir à qui que ce soit. Vous êtes ici c’est tout, en devant affronter diverses situations liées à notre époque. En prime vous avez hérité d’un ADN et d’un milieu d’origine qui tous deux, vous ont permis de développer des capacités et des réponses à votre environnement. Il est compliqué de s’en désolidariser à 100% mais il n’est pas impossible au cours de votre vie, de prendre le recul nécessaire pour investir totalement ce qui vous apporte le sentiment d’être à votre place, plein de ressources et heureux d’agir au quotidien. Certes nous ne faisons pas tous ce que nous avons rêvé de faire enfant mais ce n’est pas un problème en soi. Nos idées à l’origine n’étaient pas enrichies de notre expérience actuelle et nous ne menions pas nos réflexions avec toutes les contraintes que nous avons aujourd’hui. De nos jours, nous sommes bombardés d’informations via les réseaux sociaux, qui nous conduisent à rêver d’un autre nous-même, plus fort, plus audacieux, plus valeureux, parcourant la planète et créant de l’impact partout où nous posons les pieds. Revenons à la raison ! Chacun est différent et chacun a des problèmes sur lesquels il n’a pas de prise. Nous créons et organisons notre vie aussi avec ce nous sommes et c’est souvent déjà très courageux. Ne nous rajoutons pas de fardeaux en cherchant même inconsciemment à pousser nos limites au dehors de ce pour quoi nous sommes véritablement doué. Les personnes que vous admirez et qui peut être vous inspirent certaines ambitions personnelles, ont aussi leurs contraintes au départ. Elles cultivent leurs ambitions à partir de celles-ci. Faites-en de même. Ne vous laissez pas influencer par des modèles ou des idées irréalistes.

02/ Recadrez vos modèles subconscients et faites preuve d’autosuggestion

Je le rĂ©pète très souvent : nous ne sommes pas responsables des Ă©motions des autres mais nous sommes responsables des nĂ´tres. Cela passe très souvent par une exploration de nos modèles subconscients, qui ont l’art de se manifester lorsque nous nous y attendons le moins – c’est-Ă -dire lorsque nous sommes en dĂ©calage avec ce que nous dĂ©sirons ou lorsque nous connaissons un Ă©chec. Cela peut ĂŞtre Ă  l’occasion d’une Ă©preuve, d’une dĂ©ception, ou encore d’une rencontre qui ne nous apporte pas le sentiment d’être bien ou encouragĂ© dans nos efforts. Cela arrive souvent lorsque nous sommes en situation de crĂ©ativitĂ©. Si nous ne pouvons pas Ă©viter le problème Ă  100%, nous pouvons en revanche mieux nous connaĂ®tre et accepter nos limites. C’est l’effort d’une vie ! Rien n’est jamais acquis dans ce domaine mais on progresse tout de mĂŞme et certains signes nous mettent sur la voie. Le plus important est qu’en travaillant sur notre subconscient, nous libĂ©rons plus facilement notre crĂ©ativitĂ© et nos facultĂ©s d’adaptation.

03/ Apprenez et travaillez dans des environnements contre intuitifs

J’aime l’adage chinois qui dit “lorsque tu tourne en rond, brise le cercle !”. Nous pouvons le comprendre de différentes façons mais j’aime à le mettre en perspective avec l’idée que lorsque l’on ne réalise pas nos rêves et nos projets, c’est que nous tournons nous aussi en rond, au milieu du même environnement et des mêmes habitudes de pensées. J’ai moi-même fait cette expérience à plusieurs reprises dans ma vie, notamment en cherchant à créer ma société. Tant que je pensais comme une salariée que j’étais, je ne pouvais faire le pas vers l’entrepreneuriat. Le jour où j’ai commencé à fréquenter des entrepreneurs, j’ai démystifié beaucoup de mes craintes et je me suis mise au travail. En évoluant dans un milieu qui ne fonctionnait pas avec mes paradigmes habituels, cela a rendu ma réflexion bien plus créative. Le prix est toujours l’inconfort : c’est donc ce qu’il faut admettre et dépasser. Il en va de même pour tous les grands créateurs de tous les temps. Leur intuition et leur imagination prennent leur envol lorsqu’ils quittent un milieu qui les astreint trop à penser selon un schéma directeur établi. C’est parfois en voyageant, en travaillant avec des environnements professionnels différents. Il arrive que cela se produise aussi au fond d’une geôle (réf. Nelson Mandela) ou au cours d’une crise personnelle (Réf. Edison, Jung, Ghandi, ML King…). Sans en arriver là, l’idée est de comprendre que nous sommes nourris dans notre créativité, lorsque les choses ne sont pas exactement à la place où nous les mettons habituellement. Dont acte !

04/ Comparez seulement votre processus à celui de ceux qui réussissent. Ne vous comparez pas, pour autant, à eux ou à leurs choix.

Si vous avez des enfants autour de vous, c’est sans doute quelque chose que vous avez pu dĂ©jĂ  observer. Lorsque vous montrez Ă  un enfant comment rĂ©aliser quelque chose, il va le faire Ă  sa manière avec succès. Si vous lui montrez le rĂ©sultat que vous attendez, il va perdre pied. C’est exactement la mĂŞme chose au cours de notre vie. Lorsque nous sommes orientĂ©s « processus », c’est-Ă -dire comprendre ce qui fonctionne le mieux pour obtenir ce que l’on dĂ©sire, nous rĂ©ussissons vite, avec nos moyens et nos talents propres. Lorsque nous cherchons Ă  obtenir le mĂŞme rĂ©sultat que quelqu’un qui nous sert d’exemple, nous Ă©chouons lamentablement, parce que gĂ©nĂ©ralement nous projetons sur cette personne les qualitĂ©s que nous aimerions avoir et qui ne sont pas notre point fort. Le processus est toujours sous notre contrĂ´le et conduit au rĂ©sultat. Le rĂ©sultat des autres n’appartient qu’à eux-mĂŞmes. Ne vous laissez pas submerger par leur exemple. Lorsque vous Ă©tudiez le processus de ceux que vous cherchez Ă  imiter, n’essayez pas de tout faire. Chacun a sa propre stratĂ©gie. MĂŞme ceux qui sont au sommet de votre domaine ont des stratĂ©gies imparfaites. Trouvez les modèles qui fonctionnent chez eux et les choses clĂ©s que vous devez maĂ®triser. MaĂ®trisez-les au dĂ©part mais ensuite, innovez au-delĂ  de ces modèles lorsque vous ĂŞtes prĂŞt, de sorte que votre processus dĂ©passe celui de ceux que vous admirez. Cela s’applique naturellement aux parcours et programmes que je propose ici. A partir de la mĂ©thodologie que je vous propose au dĂ©part pour trouver votre voie ou gĂ©rer votre dĂ©fi actuel, cherchez ensuite au delĂ  de vous approprier la mĂ©thode, de faire encore mieux avec vos propres ressources et expĂ©riences.

rester créatif

05/ Apprenez pour appliquer ; Pas seulement pour savoir

La clé du succès n’a jamais reposé sur une connaissance encyclopédique mais sur la capacité à matérialiser ce que nous apprenons. Nous apprenons d’ailleurs d’autant mieux que nous appliquons rapidement nos connaissances. C’est un principe aujourd’hui admis communément. Petite, on me répétait que si je voulais mémoriser définitivement un nouveau mot, je devais m’exercer à le placer au moins 3 fois dans une phrase différente, au cours des jours qui suivaient. Cela donnait parfois des choses cocasses mais j’ai appris la leçon rapidement. L’important est de transférer vos nouvelles connaissances dans le monde réel, sans quoi, elles restent subjectives. Je ne peux que vous encourager moi-même à vous cultiver et vous former régulièrement. Je suis une adepte de la formation continue depuis toujours. Même entrepreneure, j’ai toujours consacré un temps suffisant à me former dans divers champs d’application. Cependant il est aussi important d’intégrer une connaissance en l’adaptant à notre domaine d’action. Cela la rend réellement intelligente et opérante. Nous obtenons aussi grâce à cette attitude, un retour d’expérience qui fait évoluer cette connaissance, en véritable expertise.

06/  Créez beaucoup d’idées au début pour mieux choisir ensuite

C’est une idĂ©e fausse que de penser que l’on choisit mieux en rĂ©duisant dès le dĂ©part le nombre de choix possibles. Nous devons cette croyance Ă  une idĂ©alisation de la rationalitĂ©, qui conduit Ă  adopter la première bonne idĂ©e qui passe, sans quoi nous serions « des Ă©ternels hĂ©sitants ». En fait, tout au long de notre existence, nous ne cessons de nous adapter Ă  notre environnement, en combinant de nombreuses options possibles. Plus nous apprenons Ă  penser et agir selon ce processus, plus nous ouvrons le champ des possibilitĂ©s. Certains diront que c’est difficile de choisir entre trop d’idĂ©es. Il suffit de s’entrainer au discernement et Ă  l’écoute de la sagesse de son coeur. Cela incite Ă  ne pas agir sans cesse dans l’urgence. Tout cela s’apprend. Tous les crĂ©ateurs de la Terre ont produit 10 fois, parfois 100 fois plus d’idĂ©es que leurs chefs d’œuvre. La quantitĂ© d’idĂ©es est le meilleur chemin vers la qualitĂ©. Plus vous produirez d’idĂ©es, plus vous en aurez. Certaines seront innovantes, d’autres originales. Peu importe. N’arrĂŞtez jamais de crĂ©er.

rester créatif

07/ Vous ne pouvez avoir qu’une priorité à la fois

Comprenons-nous bien : si vous aimez comme moi faire plusieurs choses à la fois, ce n’est pas un problème. Cependant exercez-vous à n’avoir qu’une priorité à la fois et beaucoup d’organisation personnelle. Si vous ressentez trop de pression, recentrez-vous sur une seule chose essentielle pour faire avancer vos projets. Pratiquez la fameuse matrice d’Eisenhower ! Vous en trouverez des tas d’exemples sur internet. Pratiquez aussi la célèbre règle dite de Pareto, en identifiant les 20% d’activités qui produisent 80% des résultats que vous recherchez. A partir de là, intensifiez vos efforts sur ces 20% et prenez la peine de mesurer vos résultats pour les améliorer sans cesse. Quand on mesure la performance de nos actions, on le sait aujourd’hui, nos progrès s’accélèrent. Souvenez-vous du jour où vous vous êtes relevé la première fois, alors que vous marchiez à 4 pattes. Peut-être êtes-vous tombés plusieurs fois mais en concentrant vos efforts sur votre recherche d’équilibre, vous avez appris à marcher rapidement, puis à vous déplacer, puis à courir, puis à gagner peut être un marathon !

 

08/ Multipliez par trois vos objectifs

DĂ©marrer quelque chose de nouveau dans notre vie nous donne toujours, qui que nous soyons, le sentiment que la tâche est dĂ©mesurĂ©e pour nous seul. Nous avons beaucoup de choses Ă  apprendre et il faut l’avouer, ce n’est pas le moment le plus opportun pour avoir confiance en soi. Tout crĂ©ateur (mĂŞme de sa vie !) souffre au dĂ©part d’un dĂ©ficit de confiance en lui. Vous ne faites pas exception. Ce qui permet Ă  certains de se dĂ©gager de ce sentiment, c’est Ă  la fois de s’entourer correctement – parfois de savoir rester seul quelques temps pour protĂ©ger son idĂ©e – ; C’est aussi de travailler Ă  dĂ©tecter les bons processus chez ceux qui leur servent d’exemple, dixit ce qui a Ă©tĂ© dit prĂ©cĂ©demment ; C’est aussi leur capacitĂ© Ă  Ă©valuer leurs perspectives un peu plus haut ou plus long terme que ce qu’ils prĂ©voient au dĂ©part. Sans cette mĂ©thode, le risque est de refaire Ă  l’infini ce que l’on sait dĂ©jĂ  faire Ă  la perfection et donc de faire du sur-place. Progresser c’est avancer sous la contrainte mais si peu de gens comprennent le terme « contrainte » de la bonne manière. Il n’est pas question de devenir esclave d’une situation ou d’être persĂ©cutĂ© par quelqu’un d’autre ou encore de faire des choses Ă  contre cĹ“ur. Il s’agit de trouver en nous les ressorts nĂ©cessaires pour viser plus haut et se donner des ailes. C’est un savant mĂ©lange d’ambitions raisonnĂ©es (pour Ă©viter ce que nous avons vu au point n°1) et de capacitĂ©s Ă  entretenir notre propre motivation. Souvenons-nous que la motivation repose sur trois facteurs : 1) savoir quelle valeur nous accordons Ă  votre but final ; 2) croire que certaines de nos habitudes et attitudes contribuent Ă  notre succès ; 3) croire que nous pouvons rĂ©ussir Ă  appliquer ces habitudes et attitudes avec une vision Ă  long terme. Dans le cas contraire, faites-vous aider. Il n’y a rien d’anormal Ă  cela et il faut savoir accepter l’aide d’un mentor, d’un accompagnateur du changement, d’un parent ou amis bienveillant (Ă  condition qu’il ne projette pas ses angoisses sur vous). Essayez aussi la force du travail collectif. A plusieurs, on est souvent plus crĂ©atifs et plus rĂ©actifs, mĂŞme en travaillant chacun sur son propre projet. C’est en tout cas comme cela que nous menons les parcours et programmes de chacun, ici au sein de l’Institut Spark Life Success.

En résumé, souvenez-vous simplement, que l’Etre humain est fortement adaptable et capable de beaucoup plus qu’il ne le croit généralement. Ce qui l’aide à progresser, c’est à la fois de ne pas avancer avec son seul point de vue et d’avoir une pensée latérale, extensible, en exerçant davantage sa créativité.

N’hĂ©sitez pas ci-dessous, Ă  laisser un commentaire ou poser une question 🙂

Contactez-moi

Sur mes réseaux sociaux

Suggérez moi un sujet

Vous avez un sujet qui vous intĂ©resse ? Dites-m’en plus ici

A la Une