suivre sa voie

#courage #équilibre #aventure

10 principes qui permettent de suivre sa voie

Nous voyons le monde à travers le filtre de nos émotions. Ces émotions nous ont été très utiles pour survivre et nous développer en tant qu’espèce. Elles nous servent encore à réagir au monde qui nous entoure et à nous tourner vers l’avenir. Parfois il semble difficile de suivre sa voie en faisant fi de nos insécurités et de nos ruminations. Voici 10 principes universels qui devraient vous aider à retrouver le chemin de votre vie ou de votre vocation, en toutes circonstances. Ils ne reposent pas sur des vérités (les vérités dépendent de notre perception des choses !) mais ils aident considérablement à relativiser nos misères petites et grandes. Il est utile de s’en souvenir de temps en temps et de se servir du développement personnel pour se libérer au maximum de notre subconscient limitant et de l’ego mais aussi, pour apprendre à se décentrer et développer nos potentiels, qui peuvent s’avérer fort utiles pour notre communauté au sens large du terme.

01/ La santé est un pilier

Grâce à une excellente constitution, j’ai négligé ce point, jusqu’à découvrir au cours de la pandémie de covid 19, à quel point la santé impacte réellement tout le reste. Je ne vous apprends rien en vous disant cela mais il est évident que nous devons être responsables au maximum de notre bien-être et de notre corps. C’est le pilier de notre vie, un temple sacré, d’où partent nos états d’esprit, comme nos capacités à prendre les bonnes initiatives, à calmer notre stress ou à rester lucides en général sur ce qui nous entoure.

02/ Nous pouvons changer de perspective à tout moment

En toute honnêteté, nous ne contrôlons pas grand-chose et nous devons faire face à des problèmes au cours d’une vie, que nous ne pouvons pas lever malgré toute la bonne volonté du monde. Penser que nos opinions sont totalement indépendantes est aussi un leurre. Nous sommes toujours influencés et surtout, nous sommes plus souvent que nous le pensons, le fruit de notre époque. Nous sommes aussi toujours dépendants d’événements extérieurs et du regard des autres. C’est impossible de s’y soustraire à 100%. Plus nous le reconnaissons vite dans notre existence, plus nous parvenons à retrouver une forme de puissance personnelle, en nous immunisant contre la peur, l’illusion  ou l’échec. Nous ne prenons plus nos problèmes pour la fin du monde et nous apprenons à prévoir les obstacles et à admettre l’adversité comme faisant partie de la vie, sans le prendre personnellement. Nous n’évitons pas l’incertitude mais nous conduisons notre vie selon notre idéal, en ajustant nos efforts à la réalité.

03/ La vie est limitée

La vie est soumise à la finitude. Elle prend de la valeur parce que nous percevons cette finitude. Cela ne sert à rien d’en avoir peur ou d’espérer l’immortalité. On pourra vous vendre le rajeunissement à bon compte ou peut-être un jour l’immortalité via l’IA, cela ne change rien au fait que nous appartenons à un système où les règles sont établies entre conception, naissance, croissance, vieillissement, déchéance et mort. Chaque instant de vie est par conséquent précieux et nous sommes seuls comptables de l’énergie que nous dépensons à chaque moment de notre existence.

04/ Chacun sa notion du succès

Le succès est l’aboutissement d’efforts qui correspondent à une attente précise et personnelle de chacun. Il est impossible de prétendre être un modèle de réussite pour les autres. Chaque fois que vous vous prenez à vous comparer à quelqu’un de connu dont vous admirez la réussite, pensez-y ! Vous ne connaissez pas les motivations profondes de la personne, à moins de bien la connaître (et encore !). Vous ne percevez donc que ce que sa réussite vous renvoie et projette sur vous. Vous prenez conscience que les qualités des uns, sont peut-être vos qualités sous-exploitées. A vous d’en tirer les leçons qui s’imposent et de vous mettre en route. Mais n’enviez pas le succès même si notre société tend à projeter des images stéréotypées. Le succès des autres ne correspondra jamais à vos critères personnels. Tracez votre chemin.

suivre sa voie

05/ La diversité assure la survie de notre espèce

Dans une société qui pousse sans cesse à la comparaison mais aussi à la segmentation marketing permanente, souvenons-nous que nous sommes tous différents et que les espèces qui survivent le mieux, sont précisément celles qui font l’objet d’une grande diversité. Ceci doit nous amener à penser plus librement et à nous dire que nos diverses capacités, même si elles ne sont pas reconnues ou que nous manquons de confiance, nous ont malgré tout été données pour faire partie de ce grand principe de diversité du vivant. Ne nous précipitons donc pas, pour ressembler à untel. Au contraire, cultivons nos différences et travaillons le capital qui nous a été donné au départ, pour générer des progrès personnels ou pour notre communauté.

06/ Le bonheur n’est pas le but

Une vie de pur bonheur n’existe que pour ceux qui ont envie de vous vendre quelque chose. Les publicitaires sont des artistes du bonheur : ils vendent un « meilleur que vous-même », un « parfait vous-même » ou un « un idéal de vous-même ». Mais ce n’est pas la réalité de la vie. Le bonheur est proportionnel aux efforts fournis. Plus il est grand, plus vous avez généralement trimé pour y arriver, parce qu’il intervient tout simplement au moment où vous devez commencer à évoluer à un autre niveau de réussite. S’accrochez au bonheur est une impasse. S’accrocher au malheur aussi est une impasse. Nous passons le plus clair de notre vie à évoluer, à faire des expériences heureuses et moins heureuses, à affiner nos priorités et dans le meilleur des cas, à élever notre esprit au-dessus des contingences de la vie, pour trouver du sens à ce que nous faisons ou ce que nous choisissons d’aimer.

07/ Nous évoluons toute la vie

Nous changeons toute la vie.  Pas seulement physiquement. Nous changeons aussi nos priorités, nos désirs, nos attentes. Voir l’existence comme une continuité est à la fois vrai et faux. La vie est faite de multiples étapes, qui nous amènent à faire des choix (parfois difficiles et irréversibles) et à lâcher prise de plus en plus. Les gens négligent le fait que dans 10 ans, ils auront changé d’envies, de besoins, de priorités. Faire des choix sur un très long terme, sans se donner la possibilité de pouvoir ajuter les choses à ses désirs, est généralement source de souffrances et de désillusions.

08/ Nous sommes uniques

Nous ne faisons pas seulement parti d’une vaste multitude diversifiée, comme évoquée plus tôt. Nous avons aussi quelque chose d’unique, à la fois par rapport à nos contemporains mais aussi par rapport à ceux qui nous ont précédés ou qui nous succéderont. Le savoir et le comprendre, nous ramène à notre propre responsabilité, ici et maintenant. Que pouvons-nous assumer ou changer ou faire évoluer. Qu’est-ce qui relève de notre responsabilité, aujourd’hui, par rapport à nos savoirs collectifs ou individuels mais aussi, par rapport à nos capacités personnelles ou nos intuitions et expériences ?

09/ Une majorité de personnes ne connait pas notre existence

Je me fais souvent cette réflexion lorsque je vois des personnes dépassées les limites de l’orgueil et de la suffisance. Se rendent-ils compte que même avec une certaine notoriété, des milliards de personnes autour d’eux n’ont aucune idée de leur existence. C’est la même chose pour nous et cela devrait nous aider à nous décentrer et comprendre que nous n’avons ni à nous prendre au sérieux ni à nous dévaluer inutilement. Nous avons notre rôle dans notre environnement et notre communauté. Cherchons-le. Comprenons où est notre singularité et comment nous pouvons faire toujours mieux avec ce que nous avons. Ceci donne beaucoup de sens à notre vie.

10/ La vie n’est ni belle ni douloureuse

Il y a des jours où je me dis que la vie est dure, injuste, difficile… D’autres, où je trouve que j’ai tous les atouts, les chances, les privilèges réunis à la fois. La plupart du temps ma vie est faite d’efforts réguliers et acceptables. Tout dépend des ambitions que je développe et des choses que je cherche à faire évoluer. La vie est telle que nous la percevons. Elle n’est ni plus ni moins la vie. Si nous la percevons avec passion, elle nous le rend avec passion. Si nous la percevons avec douleur, elle nous le rend avec douleur. Rien de magique à cela : c’est notre état d’esprit le marionnettiste. Alors apprenons à diriger notre esprit sur les choses constructives et attachons-nous à des relations positives pour évoluer selon nos désirs. Il semble parfois difficile de prendre le dessus sur des événements ou des contraintes difficiles mais en vérité, c’est là que nous acquérons le plus d’expériences enrichissantes.

Si vous voulez aller plus loin, prendre votre vie à bras le corps et vos projets au sérieux, je vous invite à venir visiter la page 🎇  Vivre une vie sur mesure© et à découvrir la prochaine session qui vous attend 🎇🎇🎇

Contactez-moi

Sur mes réseaux sociaux

Suggérez moi un sujet

Vous avez un sujet qui vous intéresse ? Dites-m’en plus ici

A la Une