Une belle vie

#Bonheur #sens #prospérité

10 Leçons pour avoir une belle vie

Vous pouvez laisser un commentaire sous l’article

Le bonheur est en passe de devenir une industrie florissante, garant d’une belle vie, dixit Yuval Noah Harari, dans son célèbre ouvrage Homo Deus – Une brève histoire du futur. Cette industrie émerge grâce à la biochimie si l’on en croit l’auteur qui nous projette dans son ouvrage une réflexion passionnante sur ce que les Hommes deviendront au contact des ordinateurs de plus en plus performants et des technologies démiurgiques. En attendant le bonheur reste la première chose recherchée dans le monde, et ce n’est pas Laurie Santos qui vous le démentira, la très célèbre chercheuse en psychologie de Yale, aujourd’hui reconnue par son TED’X devenu légendaire, mais surtout par son cours le plus populaire de l’université américaine. Erigée en psychologue de la belle vie, Laurie Santos est partie du constat de l’explosion des niveaux d’anxiété chez les jeunes générations. Des étudiants si débordés qu’ils n’avaient plus le temps d’être heureux. De ces recherches ressortent plusieurs principes à appliquer dans notre recherche du bonheur. En voici une rapide synthèse.

reprogrammer son subconscient

01/ Nous disposons d’un capital bonheur évolutif et perfectible

50% du bonheur est produit par les gènes mais l’autre moitié est perfectible. Notre volonté joue donc un rôle essentiel dans ce domaine. Quel que soit ce que l’on ressent aujourd’hui, la science de la psychologie positive nous apprend que nous pouvons l’améliorer. C’est une bonne nouvelle.

02/ Ne pas confondre bonheur et humeur

Ce qui nous entoure et nous sécurise (relations, possessions, salaire, statut social) influe sur notre humeur mais beaucoup moins qu’on ne le pense. Le niveau de bonheur d’un gagnant au Loto est pratiquement indiscernable de celui d’une personne comme vous ou moi, six mois après. Une leçon qui s’étend également aux coups durs de la vie. Les circonstances de la vie affectent à peine 10% de l’humeur.

03/ Pour être heureux cela demande de l’effort

40% de notre ressenti dépend de notre état d’esprit et notre engagement à l’être. Comme toute pratique, les changements permanents réclament des efforts et de l’engagement quotidien. En somme cherchez votre voie et vous la trouverez. La clé c’est donc la pratique. Et c’est pour cela que les étudiants de Laurie Santos disent que sa classe est la plus difficile de Yale.

04/ Le bonheur c’est ici et maintenant

Vos intuitions et votre esprit vous mentent régulièrement sur l’origine du bonheur. Combien de fois un événement tant attendu comme une hausse de salaire ou un changement de logement échoue à nous rendre heureux. Les personnes qui recherchent la satisfaction matérielle sont statistiquement moins heureuses que les autres ? précise Laurie Santos. Vous ne serez jamais si… Vous êtes heureux maintenant ou pas… Le bonheur n’est pas une notion qui se cherche dans l’ailleurs ou demain.

05/ Le bonheur dépend de nos priorités

L’Art d’être heureux c’est d’abord l’Art de choisir ses priorités. Si aujourd’hui vous voulez consacrer du temps et de l’énergie à votre famille, il n’en sera pas de même pour votre voisin, qui lui ressent que c’est le moment de s’investir professionnellement. Notre bonheur dépend de nos choix et nos choix doivent être intimement liés à nos ressentis qui eux-mêmes dépendent de notre expérience, de nos prises de conscience, de nos appels intérieurs, de nos capacités… Le bonheur c’est l’affaire de chacun – ce n’est pas un concept que l’on enferme dans une définition statique.  Laurie Santos commente cependant que statistiquement, les gens les plus heureux passent plus de temps avec les autres.

une belle vie

06/ Le bonheur est rétroactif

Plus on consacre de temps à aider les autres, plus statistiquement nous ressentons du bonheur en retour. C’est ce qui fait l’intérêt des tableaux que je vous donne dans mes parcours, pour comprendre comment par votre métier, vos passions éventuelles, vos savoir-faire et vos savoir-être, vous pouvons augmenter l’impact autour de vous. Vos activités et vos focus, prennent tout à coup une signification pleine de sens, qui vous rend le bonheur donné au double de celui que vous prodiguez.

07/ Le bonheur se salue

L’instrument de précision qui nous permet d’évaluer le bonheur ressenti dans notre vie, s’appelle la gratitude. Dans le cas contraire nous passons notre vie à ruminer car la nature humaine est ainsi faite depuis la nuit des temps. Pour survivre dans des âges lointains, notre cerveau a appris la méfiance, les codes de la peur, l’anxiété, le pessimisme. Nous gardons cela au fond de nous, sans pour autant être des Êtres pessimistes. Mais pour affronter le prédateur caché dans les hautes herbes, notre cerveau nous a appris a être en alerte et même si nous n’avons plus besoin de cela aujourd’hui à notre époque, nous avons tendance à ruminer si nous n’y prenons garde. La gratitude est une technique puissante de lâcher-prise.

08/ Le bonheur passe par de saines habitudes

Le bonheur est à la fois simple et à la fois complexe. Il repose en grande partie sur notre discipline personnelle, à commencer par exercer notre corps quotidiennement. Vous vous passerez plus facilement de traitements pharmaceutiques et autres antidépresseurs. Rien de mieux qu’une bonne nuit de sommeil, correspondant avant tout à vos besoins physiologiques. Pour les uns c’est 7 heures de sommeil, pour les autres 8 ou 9… heures. L’important est de se connaître.

09/ Le bonheur c’est aussi de la pleine conscience

Peut-être bateau comme explication mais terriblement vrai lorsqu’il s’agit du bonheur. Le bonheur réclame du calme, du recul et du discernement. Il suggère que vivre décentré de soi de temps en temps peut nous amener à calmer les appétits de notre égo et nous permet de mieux nous recentrer en retour sur notre attention et nos propres besoins.  Etre le plus souvent possible le moment présent, là est toute la recette !

10/ Le bonheur et le temps sont intimement liés

Savoir utiliser son temps plutôt que d’en manquer, rendrait beaucoup plus heureux que l’inverse. Courir, vous énerver, vous stresser, vous donnent peut être de l’importance mais cela ne vous donnera jamais le bonheur selon Laurie Santos. Les gens heureux dit-elle, sont capables parfois dans leur vie de réaliser des sacrifices matériels pour avoir ce temps recherché et le valoriser pour obtenir le bonheur recherché.

 

Au-delà de toutes ces bonnes recettes et observations que nous livre la psychologue du bien vivre, nous savons aujourd’hui grâce à diverses recherches dont je parle dans le parcours 🎇  Vivre une vie sur mesure© que le bonheur dépend aussi de notre capacité à avoir le choix mais aussi de savoir réduire ce choix à l’essentiel pour pouvoir choisir et s’engager dans la vie que l’on désir, avec le niveau de bonheur que l’on établit pour soi. Mais c’est en soi l’objet d’un autre article que je ferai peut être sous peu. A suivre…

Découvrir les prochaines sessions qui vous attendent 🎇🎇🎇

Contactez-moi

Sur mes réseaux sociaux

Suggérez moi un sujet

Vous avez un sujet qui vous intéresse ? Dites-m’en plus ici

A la Une